Tribunal pénal fédéral

Reconnaissance – Constructive Alps 2017

Le nouveau Tribunal pénal fédéral de Bellinzone au Tessin est une extension du bâtiment de tête néoclassique, qui a été conservé et forme l’entrée principale du complexe. Les murs de béton rayonnent d’un blanc immaculé et guident la façade ancienne vers l’abstraction contemporaine. Les architectes ont organisé avec discipline l’extension du bâtiment autour de la salle d’audience. Deux atriums créent des percées transversales et donnent une orientation au tissu dense des salles. La salle d’audience est le point d’orgue architectural et forme un contrepoint à la façade lisse du bâtiment. Comme dans la petite salle d’audience, l’espace est couronné par une coupole pyramidale qui capte la lumière par le haut. Des éléments décoratifs ornent les parois inclinées tout en améliorant l’acoustique. La variété des formes est le fruit d’un travail de conception par ordinateur. Le bâtiment densifie le centre urbain et renforce la place. Il imbrique l’ancien et le nouveau et se lance à l’intérieur dans une expérience architecturale. De plus, le certificat Minergie-P-Eco garantit des indices énergétiques performants et une bonne compatibilité environnementale. Andres Herzog / Hochparterre

Tribunal pénal fédéral, 2013
Viale Stefano Franscini 7, CH-Bellinzona

  • Maître d’ouvrage : Schweizerische Eidgenossenschaft
  • Architecture : Bearth & Deplazes, CH-Chur & Durisch + Nolli, CH-Massagno
  • Étude de structure : Jürg Buchli, CH-Haldenstein, Ingenieurgemeinschaft Edy Toscano, CH-Rivera, Conzett / Bronzini / Gartmann, CH-Chur
  • Coûts : € 33.5 Mio.
  • Indice énergétique : 16.1 kWh / m2a

Siège de la société Egger

Reconnaissance – Constructive Alps 2017

Le siège administratif est implanté en dehors de l’enceinte de l’usine et sert de vitrine au groupe Fritz Egger à St. Johann in Tirol, spécialisé dans la production de panneaux en bois. Il s’agit déjà du quatrième immeuble de bureaux que le groupe construit selon son propre standard. Le bâtiment organisé autour d’un atrium ne définit pas de hiérarchie: les employés sont tous logés dans les mêmes bureaux, y compris les chefs. La structure modulaire est basée sur les dimensions d’un panneau de particules orientées de 2.8 x 11.5 mètres. Elle est dominée directement par les panneaux OSB lasurés en blanc qui sont montés avec toutes les installations. La façade est revêtue de lames verticales en mélèze, des bandeaux de cuivre soulignent l’horizontale. Le chauffage est assuré par un réseau de chaleur, le bâtiment est rafraîchi par un puits canadien. Le garage souterrain est déjà équipé avec des stations de recharge. Avec ce bâtiment, le groupe Fritz Egger met en scène à la perfection ses produits et son savoir-faire – tout, jusqu’au mobilier, est issu de sa production. L’entreprise lance ainsi un signal: il est possible de réaliser en bois de grands immeubles de bureaux écologiques et exemplaires. Andres Herzog / Hochparterre

Siège de la société Egger, 2015
Weiberndorf 20, A-St. Johann in Tirol

  • Maître d’ouvrage : Fritz Egger
  • Architecture : architekturwerkstatt, A-Breitenbach am Inn
  • Paysagisme : Auböck + Kárász, A-Wien
  • Étude de structure : Alfred R. Brunnsteiner Ziviltechnikergesellschaft, A-Natters
  • Coûts : € 20 Mio.
  • Indice énergétique : 9.4 kWh / m2a

Supermarché MPreis

2e prix – Constructive Alps 2017

L’avis du jury:

« Le bâtiment prouve que des magasins très ordinaires peuvent être conçus d’une façon qui ne l’est pas. Une utilisation profane n’est pas une excuse pour oublier l’architecture. Le bâtiment s’insère de façon subtile dans la topographie, le béton projeté est un élément marquant, la façade en bois est insérée avec soin. Le toit végétalisé et la pompe à chaleur air-air économisent l’énergie. Les fenêtres laissent pénétrer une grande quantité de lumière dans le bistrot transformé en lieu de rencontre. L’architecture fait naître ainsi un lieu public – au coeur du quotidien. »

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

Supermarché Mpreis, 2016
Dorfstrasse 25, A-St. Martin am Tennengebirge

  • Maître d’ouvrage : Mpreis Warenvertriebs GmbH, A-Völs
  • Architecture : LP architektur, A-Altenmarkt im Pongau
  • Étude de structure : Alfred Brunnsteiner, A-Natters
  • Physique du bâtiment : Fiby, A-Innsbruck
  • Coûts : € 1.4 Mio.
  • Indice énergétique : 41.8 kWh / m2a

Download

Artikel im Hochparterre

Prieuré St. Gerold

Reconnaissance – Constructive Alps 2017 Le prieuré de St. Gerold dans le Vorarlberg est une dépendance de l’abbaye suisse d’Einsiedeln. Le développement s’est toujours fait selon le même schéma: partout où c’est possible, les nouvelles utilisations sont intégrées dans les bâtiments existants. Les bâtiments neufs sont construits en dehors du prieuré. La nouvelle extension respecte [...]

Arena Crap Gries

Reconnaissance – Constructive Alps 2017

La tribune est située au bord du Rhin en-dessous du village de Schluein dans les Grisons. Plusieurs équipes de l’Union sportive USSI des villages de Schluein et d’Ilanz jouent ici au foot. Dans la région, c’est chose courante que les membres d’un club aménagent et entretiennent eux-mêmes leur terrain. L’USSI est allée plus loin. Car Jan Berni joue dans la première équipe: gardien de but et architecte, il a conçu pour le stade une grande tribune. L’épine dorsale de l’ouvrage est un mur presque aveugle. La structure en bois vient s’appuyer sur ce mur avec son toit compact. Devant elle, 500 places. Le rez-de-chaussée abrite les vestiaires, agencés autour d’une fontaine centrale. Un bistrot occupe l’étage. Les architectes Jan Berni et Georg Krähenbühl ont aussi dirigé les travaux. Les 6000 heures de travail ont été organisées de manière à ce que les membres du club puissent les réaliser eux-mêmes. De la conception des travaux de charpenterie en panneaux cloués au lieu de lamellé-collé à l’agencement intérieur avec les matériaux mis à disposition. Le résultat est un ensemble cohérent, robuste, esthétiquement exigeant et si réussi que des équipes réputées comme celle du SV Hambourg viennent y passer leurs semaines d’entraînement. Max Bär / Hochparterre

Arena Crap Gries, 2015
CH-Schluein

  • Maître d’ouvrage: US Schluein Ilanz
  • Architecture: Jan Berni und Georg Krähenbühl, CH-Ilanz
  • Étude de structure: Walter Bieler, CH-Bonaduz
  • Coûts: € 1.2 Mio.
  • Indice énergétique: 33 kWh / m2a

Fromagerie Kaslab’n

2e prix – Constructive Alps 2017

L’avis du jury :

« La fromagerie est un lieu public, un bien central, et pas seulement dans les montagnes. Elle densifie le coeur du bourg et crée un espace qui renforce l’identité du lieu. L’architecture est agréablement sobre. Les vitrines font référence au caractère public du bâtiment, qui rend l’économie locale visible, profitable et expérimentable. L’organisation en coopérative montre que le travail des paysans de montagne peut porter de nouveaux fruits lorsqu’ils unissent leurs forces. »

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

Fromagerie Kaslab’n, 2016
Mirnockstrasse 19, A-Radenthein

  • Maître d’ouvrage : Genossenschaft Kaslab’n Nockberge, A-Radenthein
  • Architecture : Hohengasser Wirnsberger Architekten, A-Spittal an der Drau
  • Étude de la structure massive : Urban & Glatz Ziviltechnikergesellschaft, A-Spittal an der Drau
  • Étude et conception structure bois : Tschabitscher, A-Steinfeld
  • Coûts : € 2.1 Mio.
  • Indice énergétique : 58 kWh / m2a

Download

Artikel im Hochparterre

Casa sociale Caltron

3e prix – Constructive Alps 2017

L’avis du jury :

« La maison plantée entre les champs de pommiers célèbre le vivre ensemble : un lieu dédié à la danse et à la fête, à la musique et à la culture, aux cours et aux conférences. Cela soude la communauté. Le socle en béton solide qui s’insère dans la pente est surmonté d’une structure en bois filigrane. Le toit réagit aux bâtiments voisins en formant un léger coude. L’architecte est jeune, le bâtiment a été conçu en dialogue avec la population, les entreprises sont locales. Cela suscite la confiance. »

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

‹ Casa sociale ›, 2015
Caltron, I-Cles

  • Maître d’ouvrage : Comune di Cles
  • Architecture : Mirko Franzoso, I-Cles
  • Coûts : € 0.75 Mio.
  • Indice énergétique : 14.8 kWh / m2a

Download

Artikel im Hochparterre

École primaire et jardin d’enfants Brand

1er prix – Constructive Alps 2017

L’avis du jury:
« Les architectes jouent sur tous les registres de la durabilité en renforçant systématiquement les éléments locaux. L’école est un centre ouvert aux enfants, aux musiciens et aux associations. La structure en bois prolonge l’architecture du village et mise sur le savoir-faire des entreprises locales. Le bâtiment tire son énergie du sol. Il économise ainsi des ressources, enrichit le patrimoine architectural et dynamise la communauté villageoise. Des indices énergétiques performants à la qualité de l’agencement intérieur: à Brand tout est réuni – en allemand: zemmako. »

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

École primaire et jardin d’enfants, 2015
Gufer 48, A-Brand

  • Maître d’ouvrage : Gemeinde Brand
  • Architecture : ARGE Spagolla Zottele Mallin Architekten, A-Bludenz
  • Physique du bâtiment : Bernhard Weithas, A-Lauterach
  • Coûts : € 3,4 mio.
  • Indice énergétique : 10 kWh / m2a

Download

Artikel im Hochparterre

Maison commune du Lac d’Aiguebelette

Reconnaissance – Constructive Alps 2017

La Maison du Lac d’Aiguebelette s’élève au bord du lac à Nances. Le bâtiment destiné à l’accueil touristique crée avec ses jardins un espace de sérénité entre la rive et la route. L’ensemble s’étire en longueur en direction de la chaîne de l’Épine qui dresse ses contreforts au fond du paysage. L’aile de bureaux à un niveau se présente sous la forme d’une structure en béton surmontée d’un toit végétalisé. Les deux ailes principales qui s’élèvent au-dessus du complexe sont des constructions en bois légers bardées de lames en douglas. Vus de côté, les deux volumes font penser à de simples granges. Ils s’ouvrent en pignon par de grandes baies vitrées et de vastes terrasses donnant sur le lac. Le toit à deux pans joue le rôle de tampon thermique. Le chauffage est réalisé avec une sonde géothermique, et un système de récupération de chaleur. Aussi écologique: les artisans sont tous installés dans un périmètre de 50 kilomètres. La Maison du lac contribue ainsi à renforcer l’identité du territoire et à valoriser les filières locales. Le complexe imbrique des bâtiments et des jardins et met en scène habilement la vue sur le lac et les montagnes. L’architecture reste toutefois discrète pour s’estomper face à l’acteur
principal: la nature. Andres Herzog

Maison du lac d’Aiguebelette, 2014
Cusina, F-Nances

  • Maître d’ouvrage : Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette
  • Architecture : Fabriques Architectures Paysages, F-Fourneaux
  • Étude de structure : Maîtres du Rêve, F-Taninges ( Haute-Savoie )
  • Coûts : € 3.5 Mio.
  • Indice énergétique : 86.2 kWh / m2a

Cabane Rambert

Reconnaissance – Constructive Alps 2017

Depuis des années, les sections du Club Alpin Suisse ( CAS ) rénovent leurs cabanes. Celles-ci doivent pouvoir être exploitées de façon durable. La culture architecturale du CAS prévoit la réalisation d’un concours pour chaque projet. Le bureau Bonnard Woeffray a gagné le concours de la cabane Rambert, un bâtiment perché à 2582 mètres d’altitude en Valais. Les architectes ont accroché un sac à dos à la vieille cabane. La structure en bois est montée sur des fondations en béton. La façade est réalisée en acier chromé, un matériau très gourmand en énergie grise, mais bien adapté à l’environnement de haute montagne. Le ‹ sac à dos › héberge une quantité impressionnante d’installations techniques. Dans le vieux bâtiment en pierre, les architectes ont installé de grandes fenêtres panoramiques et une grande cuisine. Au lieu d’un dortoir, la cabane propose désormais des chambres à plusieurs lits munis de draps. Et au lieu de l’atmosphère sombre des cabanes, des couleurs claires et un mobilier épuré. La cabane Rambert montre de façon exemplaire comment l’architecture contemporaine peut agrandir l’existant. Et combien il est difficile de proposer un confort écologique et contemporain en haute montagne. Construire ici n’est plus envisageable de nos jours sans hélicoptère. Max Bär / Hochparterre

Cabane Rambert, 2015
Crettaz Morez, CH-Leytron

  • Maître d’ouvrage: Club Alpin Suisse
  • Architecture: Bonnard Woeffray, CH-Monthey
  • Étude de structure: Kälin Associés, CH-Lausanne
  • Coûts: € 1.9 Mio.
  • Indice énergétique: 214 kWh / m2a