Évaluation de l'usager

Ici vous pouvez évaluer les projets publiés.

Evaluation moyenne 5 / 5. Nombre d'évaluations: 2

Vous aimez ce projet ? Partagez-le …

Follow us on social media!

Gasthaus Hergiswald

Hergiswald, Obernau / CH

Reconnaissance: 2020
Propriétaire du bâtiment : Albert Koechlin Stiftung
Architecture : Gion A. Caminada
Physique du bâtiment : RSP Bauphysik AG
Statique : Tschopp Holzbau AG
Coûts de construction : € 6 Mio.
Chiffres sur l’énérgie : kWh / m²a
Année de construction : 2018
Type de construction : Bâtiment neuf
Fonction du bâtiment : Tourisme
Article dans « Hochparterre »
Tabellen Elemente die nicht gebraucht werden in Table (oben^^) in der Text Ansicht von und mit <tr> bis und mit </tr> löschen oder auskommentieren <!-- *<tr>...</tr>* -->
Tabelle wird durch Projekt Info Felder generiert --->

L’avis du jury

« Gion Caminada enrichit un lieu de pèlerinage en y construisant un nouvel élément inséré dans l’ensemble qui entoure l’impressionnante église de Hergiswald. Il crée un lieu magique, unique. Le restaurant avec sa salle étonnante est plus qu’un bon bâtiment en bois de plus, c’est de l’art de l’architecture. Ce bâtiment est la somme des contradictions, de l’histoire, de la longue expérience et du grand savoir-faire d’un architecte. »

En quoi ce projet est-il particulier ?

Hergiswald est un lieu pour les pèlerins en quête de non-dit. Un lieu de contemplation. Un lieu pour les fêtes de famille, et pour d’autres rencontres au service de la communauté. Hergiswald est un lieu pour les humains, mais aussi pour la nature. On y trouve de très nombreuses espèces animales et végétales, par exemple le rare crapaud accoucheur. Cette richesse naturelle a été valorisée. L’hôtel-restaurant a été reconstruit sur les fondations de l’ancien bâtiment. Pour économiser des ressources, mais aussi en hommage aux bâtisseurs. La maison a été construite en bois issu de forêts locales : sapin blanc, mais aussi douglas – une essence prometteuse à l’ère du changement climatique. Dans la construction locale, le rapport au matériau est tout aussi important que celui avec les artisans. Pour nous, privilégier les ressources locales est donc un impératif culturel.