2017_MaisonDuLacAiguebelette(c)David Desaleux (1)

Évaluation de l'usager

Ici vous pouvez évaluer les projets publiés.

Evaluation moyenne 4 / 5. Nombre d'évaluations: 1

Vous aimez ce projet ? Partagez-le …

Follow us on social media!

Maison du lac d’Aiguebelette

Cusina, Nances / F

Tabelle wird durch Projekt Info Felder generiert --->
Reconnaissance: 2017
Propriétaire du bâtiment : Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette
Architecture : Fabriques Architectures Paysages, F-Fourneaux
Statique : Maîtres du Rêve, F-Taninges (Haute-Savoie)
Coûts de construction : € 3.5 Mio.
Chiffres sur l’énérgie : 86.2 kWh / m²a
Année de construction : 2014
Type de construction : Bâtiment neuf
Fonction du bâtiment : Tourisme, Agriculture
Tabellen Elemente die nicht gebraucht werden in Table (oben^^) in der Text Ansicht von und mit <tr> bis und mit </tr> löschen oder auskommentieren <!-- *<tr>...</tr>* -->

La Maison du Lac d’Aiguebelette s’élève au bord du lac à Nances. Le bâtiment destiné à l’accueil touristique crée avec ses jardins un espace de sérénité entre la rive et la route. L’ensemble s’étire en longueur en direction de la chaîne de l’Épine qui dresse ses contreforts au fond du paysage. L’aile de bureaux à un niveau se présente sous la forme d’une structure en béton surmontée d’un toit végétalisé. Les deux ailes principales qui s’élèvent au-dessus du complexe sont des constructions en bois légers bardées de lames en douglas. Vus de côté, les deux volumes font penser à de simples granges. Ils s’ouvrent en pignon par de grandes baies vitrées et de vastes terrasses donnant sur le lac. Le toit à deux pans joue le rôle de tampon thermique. Le chauffage est réalisé avec une sonde géothermique, et un système de récupération de chaleur. Aussi écologique: les artisans sont tous installés dans un périmètre de 50 kilomètres. La Maison du lac contribue ainsi à renforcer l’identité du territoire et à valoriser les filières locales. Le complexe imbrique des bâtiments et des jardins et met en scène habilement la vue sur le lac et les montagnes. L’architecture reste toutefois discrète pour s’estomper face à l’acteur
principal: la nature.